Charente-Maritime : incendie dans un camping

Le titre de Libération :

Oléron: 1.500 occupants d’un camping évacués pour un incendie, 4 blessés légers

Quelque 1.500 personnes ont été évacuées pendant quelques heures d’un camping sur l’île l’Oléron (Charente-Maritime), dans la nuit de jeudi à vendredi, à la suite d’un incendie qui a fait quatre blessés légers, et détruit ou endommagé neuf mobil-homes, ont indiqué les secours.

Environ 1.400 des habitants du camping situé à Saint-Georges d’Oléron ont pu regagner leur emplacement vendredi à partir de 6H30 vendredi, après avoir passé entre trois et quatre heures d’abord rassemblés sur une place du village, accueillis et confortés notamment par le personnel d’un proche piano-bar, puis pris en charge dans une salle aménagée de la capitainerie du port, mise a disposition par la commune.

Une trentaine de familles restait sinistrée vendredi matin, ayant perdu des biens ou effets dans l’incendie, selon les pompiers, et une demi-douzaine d’entre elles, ne pouvant plus être hébergées au camping, devaient être relogées dans la journée par la municipalité en hôtel ou bungalows, a indiqué à l’AFP Annie Chartier, adjointe au maire en charge du Tourisme.

L’incendie, selon les premiers éléments, s’est déclaré après 2H30 pour une raison «encore inconnue», dans ou près d’un mobil-home du camping du Signol, à Saint-Georges d’Oléron, un camping 4 étoiles a quelque 800 mètres de la plage, complet en cette période de la saison.

Le feu «s’est rapidement propagé», dans un environnement de pinède, avec des mobil-homes proches les uns des autres, et un risque accrû lié à la présence de bonbonnes de gaz, selon les pompiers. Mais quelque 60 pompiers engagés, avec quatre lances, s’en sont rapidement rendus maîtres, un peu plus d’une heure plus tard.

Les quelque 1.500 habitants du camping avaient entretemps été évacuées «par précaution». Seules quatre personnes ont été légèrement blessées: un couple et leur fillette de 5 ans, qui ont inhalé des fumées et ont été pris en charge dans la nuit à l’hôpital de Rochefort, d’ou ils devait sortir vendredi. Un sapeur-pompier a en outre été légèrement blessé lors d’une chute, a précisé le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) de Charente-Maritime.

Les dégâts matériels sont néanmoins conséquents: cinq chalets ou mobil-homes réduits en cendres, quatre autres partiellement endommagés, deux voitures détruites et une endommagée par les flammes, ainsi qu’un peu de végétation.

C’est «une toute petite partie du camping qui a été touchée», a souligné le lieutenant-colonel des pompiers Yannick Auloy. «Il s’agit d’un camping de grande taille. L’ensemble des vacanciers a été évacuée par précaution».

«L’évacuation s’est très bien passée, dans le calme, il n’y a eu aucun mouvement de panique ou de colère. Seuls quelques enfants ont eu un peu peur, au moment de trouver leur chemin dans le noir, avec l’électricité coupée dans le camping», a indiqué l’adjointe au maire, qui était sur place dans la nuit.

L’enquête sur les causes de l’incendie est menée par la gendarmerie.

Le titre de Sudouest.fr :

Feu dans un camping en Charente-Maritime : mobil-homes et voitures ravagés

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 1 500 personnes ont été évacuées du camping Le Signol de Saint-Georges-d’Oléron, au lieu-dit Boyardville, à la suite d’un incendie. Le feu est parti d’un mobil-home, atteignant 13 habitations de 30 mètres carrés au total (brûlées ou subissant les conséquences de l’incendie), ainsi que trois voitures et la végétation du camping.
Trois lances ont été nécessaires pour venir à bout des flammes qui se sont déclarées peu avant 3 heures du matin. Quatre camions de feu de forêt ont notamment été déployés et 60 pompiers engagés sur l’opération. Le risque de propagation était important mais à 3h40, les pompiers sont venus à bout du sinistre qui a fait quatre blessés légers.

Laisser un commentaire