Les touristes délaissent DisneyLand Paris

Le titre du Figaro :

Les touristes délaissent Disneyland Paris par crainte des attentats

La fréquentation du parc a baissé de 11% et celle des hôtels de 6% alors que le groupe a parallèlement engagé des investissements importants pour attirer les touristes. Euro Disney prépare le 25ème anniversaire du parc l’an prochain.

Mauvais temps, grèves des transports, insécurité … Euro Disney, l’exploitant du parc d’attractions Disneyland Paris, est dans une période d’incertitudes. Entre avril et fin juin, il a enregistré un chiffre d’affaires de 327 millions d’euros en baisse de 9%, selon un communiqué diffusé par le groupe cette semaine. «Le troisième trimestre a été marqué par des éléments externes difficiles qui ont impacté le secteur touristique parisien tels que les mouvements de grève, des conditions météorologiques exceptionnellement mauvaises, ainsi que de vives inquiétudes en termes de sécurité publique suite aux évènements de Paris et Bruxelles», commente Catherine Powell, présidente d’Euro Disney, citée dans le communiqué.

Le chiffre d’affaires des parcs à thème recule de 13%, à 182 millions d’euros, en raison d’une baisse de fréquentation de 11% et d’un recul de 2% de la dépense moyenne par visiteur. Celui des hôtels et du Disney Village se replie de 6% pour s’établir à 132 millions «reflétant une baisse de 4% de la dépense moyenne par chambre, une diminution de 2,4 points du taux d’occupation des hôtels et une baisse de 2%» des recettes du Disney Village. Seules les activités immobilières du groupe tirent un peu leur épingle du jeu, atteignant les 3 millions d’euros sur le trimestre, contre 1 million il y a un an. «Cette progression s’explique par une hausse des activités de vente de terrain», activité fluctuante par nature, indique Euro Disney. Sur neuf mois, il affiche un chiffre d’affaires en recul de 2%, à 931 millions. Le premier semestre s’était pourtant terminé sur une croissance de 2,1% de l’activité, grâce à un deuxième trimestre en progression après un premier trimestre en recul, déjà pénalisé par le contexte sécuritaire.

Le titre du Parisien :

Disneyland Paris : la fréquentation des parcs a chuté de 11 % au printemps

La tendance entamée après les attentats du 13 novembre se confirme de trimestre en trimestre à Disneyland Paris. « Des éléments externes difficiles qui ont impacté le secteur touristique parisien » entre avril et juin, note Catherine Powell, à la tête d’Euro Disney depuis juillet. La présidente de la société exploitant parcs et hôtels au Val-d’Europe rappelle « les mouvements de grève, des conditions météorologiques exceptionnellement mauvaises et des inondations » et enfin « les vives inquiétudes en termes de sécurité publique suite aux événements de Paris et Bruxelles ».

Du coup, la fréquentation s’en ressent avec -11 % de visiteurs sur ces trois mois par rapport à 2015. Et un chiffre d’affaires en recul de 13 %. L’ensemble des activités touristiques d’Euro Disney (5 800 chambres d’hôtel, un golf, deux centres de congrès et un centre de divertissement) a généré un chiffre d’affaires en recul de 10 %.

Laisser un commentaire