Drame familial ou politique ? Anglet : 4 morts

Le titre du Figaro :

Anglet : un homme tue sa femme et ses deux enfants avant de se donner la mort

Un homme aurait tué mardi, par arme à feu, sa femme et ses deux enfants, âgés de 12 et 15 ans, avant de se suicider. Le mobile de ce drame n’est pas encore connu, mais le père de famille aurait laissé une lettre.

Un drame familial s’est joué ce mardi en fin d’après-midi dans le centre d’Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques. Un homme a tué sa femme et deux enfants de ses trois filles, avant de retourner son arme à feu contre lui. «On pense que c’est l’homme qui aurait tué ses deux filles, âgées de douze et quinze ans, et sa femme» avant de se suicider, a déclaré le procureur de la République de Bayonne, Samuel Vuelta-Simon. C’est un voisin qui s’inquiétait qui a alerté les secours. La police a découvert les quatre personnes, tuées à l’aide d’une arme de poing, à son arrivée sur les lieux, un institut de beauté et bronzage que tenait le couple, doublé de leur domicile.

Si le mobile de ce drame n’est pas encore connu, le père de famille a laissé une lettre, ce qui accrédite la thèse du suicide. Le procureur de la République doit tenir une conférence de presse mercredi matin sur ce drame.

Le maire d’Anglet, Claude Olive (Les Républicains), qui se trouvait sur les lieux du drame, a indiqué que le couple était âgé d’une cinquantaine d’années. Après avoir tué son épouse et ses enfants à l’aide d’une arme de poing, l’homme «aurait retourné l’arme contre lui», a-t-il dit. Il a ajouté que «la famille était connue» sans donner plus de précisions. Selon la police de Bayonne, jointe par Le Figaro, une instruction a été ouverte.

Le titre du nouvelobs :

Triple meurtre et suicide à Anglet : ce que l’on sait

C’est un voisin inquiet qui a appelé les secours. Un homme de 52 ans a tué sa femme et ses deux filles de 12 et 15 ans ce mardi après-midi à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques. Il a ensuite retourné son arme à feu contre lui pour se suicider.

Le drame s’est produit dans un institut de beauté et de bronzage tenu par le couple et accolé à leur domicile, dans le quartier de Belle Marion. A son arrivée sur les lieux en fin d’après-midi, la police a découvert les quatre personnes tuées à l’aide d’une arme de poing.

Laisser un commentaire