Aujourd’hui, manifestations et casseurs se sont déchainés contre la loi Travail

Entre 65 et 200000 « manifestants », aujourd’hui, contre la loi travail, dans toute la France.

ça a surtout été un rassemblement de casseurs ! Comme on pouvait s’y attendre !

 

Le titre du Monde :

Entre 68 000 et 220 000 manifestants en France contre la loi travail

Prélude à une semaine marquée par une série de mouvements sociaux, sept syndicats – CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl – avaient appelé à une nouvelle journée de mobilisation, mardi 17 mai, contre le projet de loi de réforme du code du travail. La sixième, en un peu plus de deux mois, pour réclamer le retrait du texte porté par la ministre du travail Myriam El Khomri, adopté sans vote en première lecture, la semaine dernière, après un recours à l’article 49.3.

Selon le ministère de l’intérieur, 68 000 personnes ont manifesté un peu partout en France et 87 personnes ont été interpellées. La CGT estime de son côté que plus de 220 000 personnes sont descendues dans les rues.
De la place de l’Ecole militaire à Denfert-Rochereau, plusieurs milliers de personnes – entre 11 000 et 12 000 selon la préfecture de police, 55 000 selon la CGT – ont défilé à Paris contre la loi travail. Casques et boucliers d’un côté, foulards et lunettes de piscine de l’autre, cette manifestation a de nouveau été ponctuée par des heurts entre policiers et manifestants. Selon la police, des projectiles ont notamment été lancés à proximité du métro Vavin, des journalistes faisant aussi état de jets de pavés. Douze personnes ont été interpellées, essentiellement pour port d’arme prohibée. Les forces de l’ordre, elles, ont largement fait usage de gaz lacrymogènes et ont eu recours à des grenades assourdissantes.

Le titre du Parisien :

Loi travail : entre 12.000 et 55.000 personnes défilent à Paris

Ce mardi 17 mai, 12000 personnes selon la police et 55000 selon la CGT, ont défilé dans les rues de la capitale pour manifester contre la loi travail. Une participation constante par rapport à la journée de mobilisation de jeudi dernier. Quelques affrontements ont opposé manifestants et forces de l’ordre, notamment à l’arrivée du cortège sur la place Denfert-Rochereau (14e arrondissement). Douze personnes ont été interpellées.

Cet article a 2 commentaires

  1. A noter, ce qui ne va pas calmer les choses : François Hollande a promis mardi qu’il ne céderait pas aux pressions politiques ou sociales contre la loi Travail, au début d’une nouvelle semaine de mobilisation contre cette réforme qui déchire le Parti socialiste au pouvoir.

Laisser un commentaire