L’indécence de l’argent dépensé pour nos anciens présidents?

Alors que la pauvreté envahi de plus en plus les classes ouvrières, il y en a qui ne connaissent pas la crise : Nos anciens présidents !

Quelle honte !

Le titre du Parisien :

Argent public : le vrai coût de nos ex-présidents

Selon une nouvelle évaluation du député PS René Dosière, les dépenses liées aux trois anciens présidents de la République s’élèvent à quelque 9,6 M€ par an.
Il a fallu dix-sept mois au député socialiste René Dosière pour obtenir la réponse, mais les chiffres sont là : frais de fonctionnement, de personnel et dépenses de sécurité incluses, les trois anciens présidents de la République coûtent chaque année 9,6 M€ au budget de la nation : « VGE » (Valéry Giscard d’Estaing) est en tête avec 3,9 M€, devant Nicolas Sarkozy (3,3 M€) et Jacques Chirac (2,4 M€).

Il y a un an, René Dosière, qui œuvre depuis des années pour que les dépenses des hommes politiques (coût de l’avion présidentiel, effectifs des cabinets ministériels, etc.) soient moins opaques, avait réalisé une première évaluation, arrivant à un budget de 6,2 M€ pour nos trois « ex-présidents ». Mais c’était compter sans les frais liés à leur sécurité. Le ministère de l’Intérieur a donc mis près d’un an et demi avant de consentir à cette demande-là.

Le député propose un débat

Le « record » de VGE s’explique par le coût élevé de la surveillance de sa propriété provinciale à Authon, dans le Loir-et-Cher : 1,303 M€ par an, soit 2,6 fois plus que pour protéger le château de Bity de Jacques Chirac en Corrèze (502 407 €).

Si Nicolas Sarkozy, qui n’a pas de propriété de ce type à sécuriser, est deuxième du classement, c’est qu’il sollicite plus que les deux autres anciens présidents les deniers publics pour la surveillance de sa personne et de son domicile parisien : près de 1,8 M€ par an, contre 1,1 M€ pour VGE et un peu plus de 800 000 € pour Jacques Chirac. Et pour cause… si la surveillance du domicile de Chirac a été supprimée en juillet 2010, « celle de Nicolas Sarkozy mobilise toujours 6 effectifs par 24 heures », souligne René Dosière, qui a déposé une proposition auprès du groupe socialiste, afin de lancer un débat public sur les avantages consentis aux anciens présidents.

Le titre de l’Express :

Les trois anciens présidents coûtent 9,6 millions d’euros par an à l’Etat

Le député PS René Dosière a publié une nouvelle évaluation de ce que coûte les anciens présidents à l’Etat. En tête, Valéry Giscard d’Estaing arrive devant Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac.

Quelque 9,6 millions d’euros par an. C’est ce que coûte à l’Etat les trois anciens présidents de la république, selon une nouvelle évaluation du député PS René Dosière. « La réponse à ma question écrite au ministère de l’Intérieur sur le coût de la sécurité, longtemps attendue (pendant 17 mois!), permet d’ajuster les calculs que j’avais effectués le 27 janvier 2015 et qui s’élevaient à 6,2 millions », a écrit jeudi sur son blog ce scrutateur des dépenses de l’Etat.

Valéry Giscard d’Estaing arrive en tête avec des frais qui s’élèvent à 3,9 millions par an. Avec 3,3 millions, Nicolas Sarkozy est second, devant Jacques Chirac qui coûte 2,4 millions à l’Etat. Les anciens présidents bénéficient d’un appartement de fonction meublé au service duquel sont affectés deux personnes. Ils ont droit à deux policiers pour leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents.

Le titre de Lavoixdunord :

Chirac, Sarkozy et Giscard coûtent près de 10 millions d’euros tous les ans à l’État

rais de fonctionnement, de sécurité, coûts du personnel mobilisé… Selon une évaluation menée par le député socialiste René Dosière, les trois ex-présidents de la République représentent un sacré coût pour l’État.
C’est une information rapportée ce samedi 16 avril dans Le Parisien. Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, tous trois anciens présidents de la République française, coûteraient près de 10 millions d’euros tous les ans à l’État – 9,6 millions pour être exact.

Ce chiffre est le résultat de l’évaluation menée par le socialiste René Dosière, disponible sur son blog. Ce député est connu depuis des années pour demander plus de transparence sur les dépenses des hommes politiques. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles conséquentes.

« VGE » est le plus cher

Les résultats de son enquête portent sur les frais de fonctionnement et de sécurité ou encore sur les coûts du personnel mobilisé pour accompagner les ex-chefs de l’État. Valéry Giscard d’Estaing est celui pour qui la France dépense le plus : 3,9 millions d’euros annuels, tout de même. Suivent Nicolas Sarkozy (3,3 millions d’euros) et Jacques Chirac (2,4 millions d’euros). La première place de VGE s’explique par le coût de surveillance de sa maison d’Authon, dans le Loir-et-Cher : 1,303 millions d’euros par an.

Sarkozy épris de sécurité

Nicolas Sarkozy, lui, coûte près de 1,8 millions d’euros annuels à l’État en ce qui concerne la surveillance… de sa personne. Selon René Dosière, six professionnels seraient à ses côtés tous les jours pour le surveiller ainsi que son domicile parisien. À titre de comparaison, VGE et Chirac ne coûtent « que » respectivement 1,1 millions d’euros et 800 000 euros.

De quoi réalimenter les discussions sur les avantages alloués aux anciens présidents : René Dosière a déposé une proposition auprès du groupe PS afin de relancer le débat.

Laisser un commentaire