L’Equateur frappé par un très violent séisme

Un tremblement de terre de magnitude 7,8 a frappé le pays samedi soir, faisant au moins 77 morts et des centaines de blessés. Selon les autorités, les dégâts sont considérables près de l’épicentre mais aussi dans des endroits plus éloignés comme à Guayaquil.

C’est le séisme le plus violent qu’ait connu l’Équateur depuis 1979. Samedi soir, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué le pays, faisant 77 morts et 588 blessés, selon un dernier bilan officiel communiqué ce dimanche matin.

Le séisme a été ressenti dans l’ensemble du pays et même jusque dans l’ouest de la Colombie, à Cali. «Au début, c’était léger mais cela a duré longtemps et c’est devenu plus fort», a raconté Maria Jaramillo, une habitante de Guayaquil, au sud du pays, évoquant des vitres brisées et des débris chutant des toits. «J’étais au septième étage et la lumière s’est éteinte dans tout le quartier et nous avons évacué les lieux. Les gens étaient très angoissés dans la rue (…) Nous sommes partis pieds nus», a-t-elle dit.

Le président Rafael Correa, qui a écourté une visite en Italie pour rentrer au pays, a décrété l’état d’urgence dans l’ensemble de l’Équateur et appelé ses 16 millions d’habitants à ne pas céder à l’affolement. Le gouvernement a recommandé à la population de s’éloigner du littoral par crainte de vagues déferlantes qui, selon le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique, pourraient atteindre 30 cm à un mètre.
Des dégâts considérables

L’épicentre a été localisé au large dans le Pacifique, à une profondeur de 20 km. La plus forte secousse a eu lieu samedi à 18H58 heure locale, soit à 2H00 cette nuit en France. Elle a «été précédée d’un autre événement de magnitude 5.0 et suivi d’une série de répliques. L’Institut de géophysique (IG) a enregistré des répliques de magnitude 5,5 dans la province de Manabi (sud-ouest), de 4,6 à Santo Domingo de los Tsachila (centre) et de 7,7 sur la côte.

Selon le gouvernement, les dégâts sont «considérables» notamment dans les zones côtières de l’Ouest, près de l’épicentre, ainsi que dans la grande ville portuaire de Guayaquil. «Certains villages sont entièrement dévastés», a déclaré à la radio Gabriel Alcivar, maire de la ville de Pedernales, dans la province de Manabi, durement touchée. «Ce qui s’est passé ici, à Pedernales, est catastrophique».

Laisser un commentaire