Les étudiants veulent le beurre et l’argent du beurre !!

Valls qui croyait pouvoir calmer les foules et faire rentrer les étudiants chez eux : C’est foutu !! Du beurre, il en aurait bien besoin ;o)

C’est quoi la suite ?

Le titre de l’Express :

Loi travail: après les gages de Valls, étudiants et lycéens satisfaits mais toujours opposés

Paris – Des CDD davantage taxés, des bourses prolongées après le diplôme: Manuel Valls a annoncé lundi des mesures pour l’insertion des jeunes applaudies par leurs syndicats, qui restent opposés à la loi travail, mais décriées par la CGPME.

Matignon chiffre entre 400 et 500 millions d’euros par an le coût de ces mesures, présentées aux organisations de jeunesse, dont plusieurs font partie de l’intersyndicale contre le projet de loi depuis plus d’un mois – l’Unef (étudiants), l’UNL, le SGL et la FIDL (lycéens).

« Parce que les jeunes se sont mobilisés et ont relevé la tête, ils ont réussi à obtenir des mesures fortes », a estimé le président de l’Unef, premier syndicat étudiant, à l’issue de la rencontre. « On a franchi un cap important », a salué William Martinet, exprimant sa « satisfaction ». « Ça va dans le bon sens », a approuvé l’Union nationale lycéenne (UNL).

Toutefois, « ça ne lève pas tous les désaccords, notamment sur la loi travail », a poursuivi William Martinet, « c’est pour ça que l’Unef reste solidaire de l’intersyndicale » qui appelle, comme les organisations lycéennes, à manifester le 28 avril aux côtés des syndicats de travailleurs.

Parmi les revendications satisfaites, la prolongation des bourses dès la rentrée 2016, qui concernera les jeunes d’origine modeste, après obtention de leur diplôme et pour quatre mois maximum. Un renchérissement des taxes sur le CDD est aussi prévu pour favoriser l’embauche en CDI, suivant un barème défini par les partenaires sociaux.

Le titre de Francetvinfo :

Loi Travail : des syndicats étudiants satisfaits par les mesures annoncées mais toujours mobilisés

Les organisations jeunesse ont été reçues par le Premier ministre à Matignon. Leurs réactions sont mitigées. « Ça ne casse pas, mais ça ne passe pas encore tout à fait pour les syndicats étudiants et lycéens. Car dans ce plan présenté ce matin, il n’y a rien qui modifie la loi Travail, le gouvernement l’assume totalement. Il estime que les mobilisations de ces dernières semaines traduisent de réelles difficultés des jeunes en matière d’emploi, de logement, ou encore de santé, mais que, finalement, ces difficultés ne trouvent pas leur origine dans la loi El Khomri », explique Sophie Brunn en direct de Matignon.
Du coup à la sortie de la réunion avec le Premier ministre, les réactions sont un peu mitigées. « Les organisations de jeunesse continuent à appeler à la mobilisation contre la loi Travail, mais sur un ton beaucoup moins virulent qu’auparavant. Elles saluent cependant l’ampleur des mesures présentées ce matin par Matignon », explique la journaliste. Des organisations jeunesse donc pour partie satisfaites par les mesures annoncées ce matin par Manuel Valls. « C’est évidemment une satisfaction pour l’UNEF d’avoir été entendu sur des revendications, d’avoir vu apportées des réponses à des jeunes qui se mobilisent », explique William Martinet président de l’UNEF.

Laisser un commentaire