Texas : fusillade sur une base militaire

Le titre du Figaro :

Au moins deux morts après une fusillade dans une base militaire du Texas

La police américaine a annoncé vendredi après-midi intervenir dans une base aérienne propriété de l’US Air Force, à San Antonio-Lackland. Le tireur se serait suicidé après avoir tué un officier.

Vendredi vers 9h (heure locale), une fusillade a retenti sur la Joint Base San Antonio-Lackland, au Texas. Cette garnison abrite le principal centre d’entraînement et de formation de l’US Air Force. Le tireur serait un militaire, qui a abattu l’officier commandant son escadron, avant de retourner son arme contre lui, selon le site d’information des forces aériennes, Air Forces Times.

La police du comté de Bexar est intervenue sur place, et a établi un blocus de la base. L’office de communication du camp a annoncé que les écoles et structures où il y avait des enfants étaient fermées.

 

Le titre de OuestFrance :

États-Unis. Fusillade sur une base aérienne au Texas, deux morts

Une fusillade est en cours sur la base aérienne de Lackland au Texas. Il y aurait plusieurs victimes dont au moins deux morts selon la police. Le tireur est recherché.

La police américaine a annoncé vendredi intervenir dans une base aérienne militaire du Texas, à la suite de tirs qui ont fait au moins deux morts.

« Nous déplorons deux morts à la base aérienne de Lackland, les policiers sont encore à l’intérieur du site », a écrit le bureau du shérif local dans un tweet.

Le titre de 20minutes :

Fusillade sur une base militaire au Texas: «Pas un acte terroriste», selon le FBI

Dans le climat actuel, c’est la question sur toutes les lèvres. «Selon les premières informations, ce n’est pas un acte terroriste», a indiqué le FBI lors d’une conférence de presse, vendredi, après une fusillade sur la base militaire de Lackland, près de San Antonio, au Texas.

Les autorités ont confirmé qu’il y avait deux morts mais ont refusé de spéculer sur les circonstances du drame. Selon plusieurs médias américains, le tireur se serait suicidé après avoir abattu une victime. L’incident a eu lieu dans un bureau d’une base militaire qui compte plus de 80.000 employés.

Laisser un commentaire