Bouygues Telecom et Orange, mariage annulé !

Le titre des Echos :

Bouygues Telecom : les défis de la vie en solo

Et maintenant, il va falloir rebondir. Après quatre mois de négociations, Bouygues Telecom ne se vendra finalement pas à Orange . Pour les salariés, c’est la fin d’une longue attente et d’une période d’incertitude pas forcément facile à gérer. « Les vendeurs devenaient schizophréniques. Ils mettaient en avant les offres Bouygues Telecom tout en s’imaginant potentiellement chez un concurrent », rappelle un représentant du personnel. Désormais, les choses sont claires. Mais elles ne seront pas forcément plus faciles à vivre.

Titre de Zonebourse :

Echec des négociations entre Bouygues et Orange; Bouygues Telecom reste indépendant

« A l’issue de discussions approfondies, le conseil d’administration d’Orange a constaté qu’un accord en vue d’un rapprochement avec Bouygues Telecom n’a pu être trouvé », a annoncé le groupe dans un communiqué.

L’opérateur a précisé que les négociations engagées en janvier avec Bouygues étaient désormais terminées et qu’il entendait poursuivre la mise en oeuvre de son plan stratégique lancé en 2015. Orange a par ailleurs maintenu l’ensemble de ses objectifs financiers.

Le titre de Capital :

Échec des négociations entre Orange et Bouygues

Orange et Bouygues (EN-35,14 € -1,98 %) ont annoncé vendredi l’échec de leurs négociations sur la vente de Bouygues Telecom à l’opérateur historique, une issue qui semble mettre un terme à la consolidation du secteur des télécoms engagée en France et au passage de quatre à trois opérateurs nationaux.

« Dans un marché où l’hypothèse d’une consolidation devient désormais durablement exclue, Bouygues Telecom poursuivra sa stratégie ‘stand alone' », souligne le groupe de BTP, qui précise que ses administrateurs, constatant l’impossibilité de trouver un accord après trois mois de discussions, ont pris cette décision à l’unanimité.

« Le conseil d’administration d’Orange a constaté qu’un accord en vue d’un rapprochement avec Bouygues Telecom n’a pu être trouvé », constate de son côté l’ancien monopole au sujet d’un projet qui aurait pu modifier en profondeur le paysage des télécoms français.

Laisser un commentaire