Un attentat suicide fait 30 morts au sud de Bagdad

Un attentat suicide a fait au moins 30 morts vendredi après un match de football dans un village au sud de Bagdad, ont indiqué la police et une source médicale. Plus de 65 personne ont également été blessées.

Nouveau bain de sang en Irak. Un attentat suicide a fait au moins 30 morts vendredi après un match de football dans un village au sud de Bagdad, ont indiqué la police et une source médicale. Selon la police, plus de 65 personne ont également été blessées dans l’explosion.
« Ils étaient en train de décerner le trophée aux vainqueurs »

« Ils étaient en train de décerner le trophée aux vainqueurs quand le kamikaze s’est fait exploser dans la foule », a indiqué à l’AFP un capitaine de police du village d’Al-Asriya. « Le maire est décédé à l’hôpital des suites des graves blessures qu’il a subies dans l’explosion », a déclaré un médecin.

L’attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat mais la quasi totalité des attaques de ce type ont été menées par le groupe djihadiste Etat islamique (EI). Le 6 mars, 61 personnes avaient été tuées dans un attentat suicide revendiqué par l’EI à Hilla, à 80 km au sud de Bagdad, l’attaque la plus meurtrière depuis le début de l’année en Irak.

Laisser un commentaire