La mauvaise idée du fidèle d’une synagogue de Vincennes déguisé en djihadiste

Ce membre de la communauté loubavitch de Vincennes est venu à la fête de Pourim organisée à leur synagogue avec un déguisement de terroriste. Cela a provoqué un certain « émoi » chez les militaires protégeant le lieu de culte.

Ce membre de la communauté loubavitch de Vincennes est venu à la fête de Pourim organisée à leur synagogue avec un déguisement de terroriste. Cela a provoqué un certain « émoi » chez les militaires protégeant le lieu de culte.

La mauvaise blague aurait pu tourner au drame. Un fidèle de 40 ans a pénétré ce jeudi dans une synagogue de Vincennes (Val-de-Marne) grimé en djihadiste à l’occasion de la fête juive de Pourim, où il n’est pas inhabituel de venir déguisé et de sortir des convenances.

« Ça a créé un certain émoi chez les militaires » qui gardent le bâtiment, a indiqué ce vendredi une source policière, confirmant une information du Parisien. « Il était vêtu d’une djellaba, muni d’une kalachnikov factice et criait ‘Allah Akbar' ». Les faits ont eu lieu jeudi vers 21 heures à la synagogue Habad Loubavitch de Vincennes, à l’occasion de la fête juive de Pourim, une manifestation joyeuse où les croyants ont l’habitude de se déguiser.
Un déguisement pour fêter Pourim

« Ça s’est rapidement décanté car c’est quelqu’un que les fidèles connaissent parfaitement, a précisé la source policière, ajoutant que les militaires, qui sont au moins deux à garder la synagogue, ont, eux, été surpris. C’est juste de la bêtise ». L’homme devait être convoqué au commissariat vendredi.

La fête de Pourim, qui commémore une victoire sur l’antisémitisme racontée dans le Livre d’Esther (partie de la bible hébraïque) donne lieu à des déguisements, des manifestations joyeuses, des repas festifs, ainsi qu’à des marques de solidarité envers les personnes seules et en difficulté. Le lieu de culte où se sont déroulés les faits est de sensibilité loubavitch, un courant hassidique de réveil religieux connu pour son judaïsme orthodoxe volontiers joyeux et la piété de ses fidèles.

Laisser un commentaire