L’avocat de Salah Abdeslam veut porter plainte contre François Molins

Selon la RTBF, Sven Mary veut attaquer le procureur de la République de Paris, qui aurait selon lui violé le secret de l’instruction face à la presse.

Le procureur de la République français, François Molins, a-t-il commis une erreur dans sa conférence de presse ? C’est ce qu’affirme ce dimanche l’avocat de Salah Abdeslam, Sven Mary. Il annoncé à la RTBF son intention de porter plainte contre lui. Le motif : violation du secret de l’instruction. « La lecture d’une partie de sa conférence de presse est une violation. C’est une faute et je ne peux pas la laisser passer », souligne l’avocat du suspect clé des attentats de Paris.
Garde à vue prolongée

Samedi, devant la presse, le procureur de la République a annoncé que le terroriste présumé avait avoué vouloir se « faire exploser au stade de France et qu’il avait fait, je cite, machine arrière ». « Ces premières déclarations, qu’il faut prendre avec précaution, laissent en suspens toute une série d’interrogations sur lesquelles Salah Abdeslam devra s’expliquer, en particulier quant à sa présence dans le 18e arrondissement le 13 novembre, le soir, dès 22 heures, après avoir déposé le commando du Stade de France à bord du véhicule Clio, ainsi que sur les raisons qui l’ont poussé à abandonner sa ceinture explosive à Montrouge », avait continué le procureur.

Selon l’avocat d’Abdeslam, François Molins n’aurait pas dû en parler en public. Samedi, Sven Mary avait déjà expliqué que son client allait refuser son extradition vers la France. En attendant, Salah Abdeslam a passé sa première nuit dans la prison de Bruges. Samedi, sa garde à vue a été prolongée de cinq jours.

Laisser un commentaire