Turquie : explosion à Istanbul, au moins deux morts

L’origine de cette explosion est officiellement inconnue, mais selon des médias il s’agirait d’un attentat-suicide. Il y aurait deux morts, dont le kamikaze.

Alors que la Turquie a déjà été touchée par un attentat-suicide le 13 mars, une explosion s’est produite samedi sur la grande rue piétonne d’Istiklal, dans la partie européenne d’Istanbul. L’information a été rapportée par les médias turcs. Il y aurait au moins deux morts, dont le kamikaze, ont rapporté les médias turcs et six blessés. Selon CNN-Türk, cette explosion est un attentat-suicide.

Un hélicoptère survolait la zone fréquentée par des milliers de personnes chaque jour alors que des artificiers de la police sont arrivés sur place, selon les chaînes de télévision. À l’approche du Newroz, le nouvel an kurde du 21 mars, les craintes de nouveaux attentats sont dans tous les esprits en Turquie.
Nouvel attentat après le 13 mars

Le pays est en état d’alerte maximale depuis l’an dernier après un attentat-suicide qui a tué 103 personnes devant la gare d’Ankara, attribué par les autorités turques aux djihadistes de l’organisation État islamique (EI).Le 13 mars, une voiture piégée a foncé sur un arrêt de bus de la très fréquentée place Kizilay d’Ankara, faisant 35 morts et plus de 120 blessés. Cet attentat a été revendiqué par un groupe radical dissident du PKK, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), en représailles aux opérations menées par l’armée et la police turques contre la rébellion dans plusieurs villes du Sud-Est anatolien. Le groupe a été rapidement soupçonné, tant cette attaque ressemblait, par son mode opératoire, à celle qui a visé le 17 février dernier, toujours à Ankara, un convoi de bus transportant des personnels militaires. L’explosion avait fait 29 morts.

Laisser un commentaire