Attentats de Paris: un suspect tué lors de l’opération de police à Bruxelles

Bruxelles – Un homme soupçonné d’être lié à la mouvance jihadiste a été tué mardi soir à Bruxelles lors d’une opération de police belgo-française menée dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris, ont rapporté les médias belges citant le parquet fédéral.

Des policiers ont été visés par des tirs lors d’une perquisition effectuée mardi 15 mars après-midi à Forest, une commune au sud de Bruxelles. Cette opération se déroulait dans le cadre de l’enquête belge sur les attentats du 13 novembre à Paris.

Le parquet fédéral belge a annoncé que quatre policiers ont été blessés dans les échanges de coups de feu : trois ont été blessés lors de la perquisition tandis qu’un quatrième a été atteint par des tirs au cours de l’opération qui s’est ensuivie dans le quartier.

Selon la Dernière Heure, les auteurs présumés des tirs, dont le nombre n’est pas déterminé à ce stade, se seraient enfuis par « les toits d’habitation ». Le parquet a confirmé à la RTBF, en début de soirée, qu’un suspect avait été tué par les forces de police.

Selon les informations du Monde, l’opération visait à vérifier une adresse, un potentiel domicile de suspect. La maison est actuellement fouillée par la police.
Des policiers français en observateurs

Depuis la Côte d’Ivoire, où il est en déplacement, le ministre de l’intérieur français Bernard Cazeneuve a confirmé qu’une « équipe composée de policiers belges et de policiers français » avait « essuyé des coups feu, des tirs à l’arme lourde ».

Contrairement à ce qui a été initialement évoqué, il ne s’agissait pas en revanche d’une intervention organisée conjointement par les police belge et française, mais d’une équipe commune d’enquête mise en place après les attentats de Paris. Dans ce cadre, deux policiers français, un de la brigade criminelle de Paris, un autre de la sous-direction antiterroriste (SDAT), se trouvaient sur place comme observateurs, mais ne participaient pas activement à l’opération.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place, précise la RTBF. La rue du Dries, où s’est produite la fusillade, non loin du quartier populaire de la gare du Midi, a été fermée à la circulation. Les enfants de deux écoles et de deux crèches du quartier ont été mis en sécurité. Un hélicoptère et des membres des forces spéciales belges, certains encagoulés, ont été dépêchés sur place.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2016/03/15/attentats-du-13-novembre-des-policiers-vises-par-des-tirs-lors-d-une-perquisition-en-belgique_4883320_4809495.html#bUGCx1CpyRUYVyoX.99

Laisser un commentaire