Sanctionnée, Merkel maintient sa politique

La chancelière refuse de changer de cap sur les réfugiés malgré la débâcle de la CDU lorsd’élections régionales.

La débâcle électorale réussit mieux à Angela Merkel qu’à ses voisins. Au siège de la CDU, l’heure est au bilan après un dimanche noir. La présidente du parti et les anciens candidats font face à la presse. C’est un mauvais moment à passer pour la chancelière, une catastrophe pour les autres. À sa droite, Julia Klöckner fixe sa voisine du regard, comme si elle attendait d’elle quelque chose. Il y a quelques jours encore, elle était présentée comme une rivale de la chancelière susceptible de lui succéder le jour venu. Elle a été battue dimanche lors des élections régionales en Rhénanie-Palatinat, brisant ses ambitions.

«Le thème principal de cette campagne a été la politique des réfugiés»
Angela Merkel

À gauche, à l’autre bout de l’estrade, Guido Wolf a les yeux dans le vague.

Laisser un commentaire