Loi travail: François Hollande exclut un retrait mais annonce des « corrections »

Francois Hollande à l’usine Forsee Power de Moissy-Cramayel, en Seine-et-Marne, le 10 mars 2016.

En visite dans une entreprise de Seine-et-Marne, le président de la République a exclu tout retrait du projet de loi El Khomri, d’autant qu’il n’avait pas encore été présenté en Conseil des ministres.

Il visitait une entreprise en Seine-et-Marne, mais a dû aussi répondre à des questions sur la loi travail de Myriam El Khomri après les manifestations d’hier mercredi pour la contester. François Hollande a admis qu’il y aurait « forcément » des « corrections à établir » dans le texte.

Mais il a refusé la perspective d’un retrait. « L’idée n’est pas de retirer ce qui n’a pas encore été adopté, présenté », a-t-il plaidé, puisque le projet de loi ne sera présenté en Conseil des ministres que le 24 mars.
« Le CDI, voie normale pour entrer dans l’entreprise »

Alors que ses détracteurs lui reprochent de favoriser la précarisation des salariés, il assure que ce texte doit permettre de relancer l’embauche en CDI. « L’esprit, c’est qu’il y ait plus d’embauches dans notre pays, plus d’emplois et plus de jeunes qui rentrent en CDI », a-t-il rappelé.

Les jeunes manifestants mobilisés hier scandaient quelquefois « El Khomri, El Khomri, on veut notre CDI ». François Hollande leur a donc donné raison. Selon lui, « le CDI doit être la voie normale pour entrer dans l’entreprise ».

Laisser un commentaire