Loi Travail : face à la mobilisation, l’exécutif serait prêt à des évolutions substantielles

Entre 224 000 et 500 000 manifestants en France contre le projet de loi travail

224.000 personnes selon la police ont défilé mercredi contre le projet de loi de réforme du code du Travail. L’exécutif songe à des concessions fortes.

La journée de mercredi aura marqué une étape majeure pour le projet de loi El Khomri. La mobilisation pour son retrait à l’appel des syndicats étudiants et lycéens Unef, Unl et Fidl, des organisations de salariés CGT, FO, FSU et Solidaires et des organisations de jeunesse de gauche a rassemblé entre 224.000 personnes (selon la police) et 500.000 personnes (selon les organisateurs) dans toute la France. A Paris, entre 27.000 à 29.000 manifestants (selon la police) et 100.000 manifestants (selon les organisateurs) ont défilé.

Pas le raz-de-marée annoncé par certains. Mais un avertissement plus que sérieux pour le gouvernement et ce pour plusieurs raisons. D’abord, c’était la première mobilisation sur le sujet et traditionnellement, les mouvements sociaux sont toujours une construction progressive. En outre, son ampleur la place plutôt dans le haut du classement des précédents mouvements sociaux. A titre d’exemple, en novembre 1995, la police annonçait 21.000 manifestants à Paris. Troisième caractéristique, au vu du défilé parisien : la proportion de jeunes actifs était significative.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/economie-france/social/021755473733-loi-travail-face-a-la-mobilisation-lexecutif-serait-pret-a-des-evolutions-substantielles-1205915.php?UEa2ZDDDJFkQ6UMl.99

Laisser un commentaire