Une des deux adolescentes radicalisées est rentrée chez elle, l’autre toujours recherchée

Les deux jeunes filles scolarisées à Seynod, dans la banlieue d’Annecy, ont fugué vendredi vers 13 heures, soupçonnées de vouloir rejoindre la Syrie.

Louisa, une des deux mineures recherchées pour «fugue inquiétante» depuis samedi, est rentrée chez elle. «Elle a vu sa mère à la télévision et elle a laissé tomber sa copine», a confié son père à France 2. En revanche, la gendarmerie recherche toujours activement l’autre jeune fille en fuite, Israé, également mineure. Les deux lycéennes, présentées comme «radicalisées», étaient soupçonnées d’avoir fugué pour rejoindre la Syrie. La gendarmerie avait lancé un appel à témoins sur son compte Twitter en diffusant le portrait des deux adolescentes, estimant qu’elles étaient «susceptibles de quitter le territoire national par tous les moyens et d’utiliser des fausses identités». Depuis, tous les services de police ont également été mobilisés, notamment la police de l’air et des frontières (PAF) et l’Unité de coordination de lutte antiterroriste (Uclat).

Laisser un commentaire