Primaires américaines : Trump triomphe, Clinton gagne, Bush abandonne

Mais un événement tout aussi important est la forte poussée de Marco Rubio qui efface sa défaite du New Hampshire et se présente comme la relève du parti républicain.

Soirée lourde en nouvelles fracassantes ce samedi, avec la victoire très nette de Donald Trump en Caroline du sud, et celle très claire d’Hillary Clinton dans le Nevada. Jeb Bush a aussi annoncé qu’il abandonnait la course présidentielle, après être arrivé en quatrième position avec à peine 8% des voix, une nouvelle déception qui lui a porté le coup de grâce. En remportant l’état du Palmier avec un score très substantiel de 32,5% des voix, résultat qui le place à 10 points de son adversaire le plus proche, le milliardaire newyorkais Donald Trump prouve qu’il va rester un concurrent incontournable dans la course à la nomination républicaine, malgré le fort malaise qu’il suscite au sein de l’establishment de son parti, peu rassuré par sa candidature et pris de court par son succès.

Son bon score chez les évangéliques, qui représentaient 75% de l’électorat de Caroline du sud, augure bien de la suite, pour lui, dans les états du sud, très nombreux, qui vont être en lice lors du Super mardi du 1er mars. «L’histoire est de son côté», écrivait carrément ce samedi soir le journal USA Today, rappelant que depuis 1980, il n’est jamais arrivé qu’un candidat qui avait gagné le New Hampshire et la Caroline, ne soit pas nominé par le parti. «Donald Trump ne va pas disparaître», a confié de son côté au Figaro le consultant politique Bruce Haynes, jugeant que cet outsider hors norme avait prouvé qu’il était un candidat sérieux.

Laisser un commentaire