Caroline du Sud et Nevada : comprendre les enjeux de ces primaires en six points

Les candidats à la Maison-Blanche vivent samedi une journée cruciale : Donald Trump doit confirmer son leadership face aux autres républicains en Caroline du Sud, et Hillary Clinton doit s’imposer au Nevada contre son rival Bernie Sanders.

La troisième étape des primaires présidentielles américaines se joue ce samedi en Caroline du sud, où s’affrontent les candidats républicains dans un scrutin toujours dominé par Donald Trump ; et au Nevada où la démocrate Hillary Clinton joue une partie cruciale face à son rival de gauche Bernie Sanders, pour redorer son blason de favorite bafouée dans le New Hampshire. Dans les deux cas, les enjeux sont considérables et le suspense très important.

Premier dossier à suivre: le score du milliardaire populiste dans l’état du Palmier, un bastion sudiste très conservateur et profondément religieux, où un score substantiel lui donnerait un avantage important à la veille du Super Mardi du 1er mars, qui mettra en jeu plusieurs autres états du sud clé. La question essentielle est de savoir si Donald Trump confirmera la domination spectaculaire dont il a joui dans les sondages en Caroline du sud depuis le début de la campagne, et répétera ainsi son gros succès du New Hampshire, ou s’il pourrait au contraire décevoir. Selon le dernier sondage d’Emerson publié par le site RealClearpolitics, le candidat new-yorkais est à 36% des intentions de vote, un score qui le place à 17 points d’avance sur son concurrent le plus proche Marco Rubio (19%), Ted Cruz affichant 18% de soutien. Selon un autre sondage NBC/WSJ/Marist, Trump n’est qu’à 28%, tandis que Cruz est à 23%, et Marco Rubio à 15%. Le journaliste John Gizzi, éditorialiste à Newsmax, soulignait ce vendredi qu’une surprise restait possible, vu le grand nombre d’électeurs toujours indécis (environ 25%). Citant plusieurs élus locaux, il soulignait les foucades des votants de Caroline et leur capacité à changer de champion, au dernier moment. Trump a en effet été très critiqué pour son dernier débat télévisé, au ton particulièrement virulent, notamment pour ses attaques contre l’ancien président George W Bush, plutôt aimé en Caroline du sud, dont il avait gagné la primaire haut la main.

Laisser un commentaire