Hollande, Le Pen, Juppé… Pourquoi les déboires de Sarkozy n’arrangent personne

Il n’y a pas que le président des Républicains pour qui la suspicion de financement illégal de campagne électorale, assortie de sa mise en examen de Nicolas Sarkozy dans le volet Bygmalion, pourrait s’avérer embarrassante. Revue d’effectif des potentiels dommages collatéraux.

 

Nicolas Sarkozy n’a pas dû passer ce mardi la meilleure journée de sa vie. Mais en sortant du bureau du juge Serge Tournaire, avec une mise en examen pour financement illégal de sa campagne de 2012 dans le cadre de l’affaire Bygmalion, il ne devait pas être le seul à faire grise mine. Une sortie de route judiciaire, et donc politique, du président des Républicains ne ferait pas en effet l’affaire de tous.

Laisser un commentaire