La réplique de Stéphane Le Foll aux frondeurs : «Nous sommes la gauche»

Le porte-parole du gouvernement répond aux critiques venues des frondeurs et de la gauche alternative après la démission de Christiane Taubira.

«Nous sommes la gauche». Cela claque comme un slogan de campagne prononcé, ce dimanche, par Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et cheville ouvrière de François Hollande en vue de 2017. Le proche du chef de l’État, invité au Grand Rendez-vous Europe 1/iTélé/Le Monde, a répondu aux critiques venues de la gauche de la gauche après le départ, mercredi, de Christiane Taubira. Les frondeurs du PS, tout comme les écologistes et le Front de gauche, ont déploré un rétrécissement de l’assise politique du gouvernement, allant jusqu’à acter la disparition de la gauche au sein de l’exécutif. «Les dégoûtés partis, restent les dégoûtants», commente encore ce dimanche Jean-Luc Mélenchon dans le JDD.

«Nous (le gouvernement, ndlr) sommes la gauche», insiste donc Le Foll. «Est-ce qu’on a remis en cause le modèle social? Est-ce qu’on a pris des décisions, comme dans d’autres pays, d’austérité? Est-ce que, face au terrorisme, on cède sur l’état de droit? Est-ce (…) qu’on n’a pas porté les valeurs de l’écologie avec la COP21? La gauche est là, elle est présente. Et ce n’est pas parce que quelqu’un est parti et que des frondeurs se réunissent que la gauche a disparu», assure le ministre de l’Agriculture.

Laisser un commentaire