Nord-Pas-de-Calais-Picardie : séance tendue entre les Républicains et les frontistes

Jeudi soir, la séance du conseil régional a été particulièrement vive. Le Front national a attaqué la droite sur la gestion de la crise des migrants, à Calais.

Entre le Front national et la droite, le ton est donné en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Jeudi soir, la séance du conseil régional a été particulièrement vive entre l’exécutif régional – dirigé par les Républicains et l’UDI – et l’opposition menée par le Front national – la gauche est absente de l’hémicycle. Sur fond de troubles causés à Calais par les migrants qui tentent de traverser la Manche, le Front national a pris à partie Xavier Bertrand, le président de la région. «Un jour, l’Histoire vous jugera», a lancé le patron du groupe FN, Philippe Eymery. Il a dénoncé «des camps livrés aux mafias, aux trafics en tout genre, aux viols». Et de juger: «Vous êtes co-responsables de cette situation». «François Hollande vous a mis là où vous êtes aujourd’hui (…) Il tient la corde dont vous êtes le pendu», a encore lancé Philippe Eymery à Xavier Bertrand avant de comparer le président de la République à «un roi fainéant».

Laisser un commentaire