Explosion meurtrière au Caire jeudi 21 janvier

La bombe, qui a également fait dix blessés, a explosé alors que les policiers arrivaient devant un bâtiment où des suspects avaient été signalés, selon le ministère de l’Intérieur.Le bâtiment était piégé et l’engin a explosé quand les policiers ont tenté de le désamorcer, a-t-il précisé.

La branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé vendredi être à l’origine de l’explosion d’une bombe qui a tué sept personnes dont cinq policiers lors d’une descente dans un appartement du Caire.

« Ce groupe utilisait l’appartement visé où plusieurs bombes artisanales ont été trouvées. Alors qu’un groupe d’artificiers tentait de désamorcer une bombe, elle a explosé, tuant cinq policiers, un civil et un hommes non identifié », a-t-il dit, dans un bilan revu à la hausse. Treize personnes ont été blessées.

L’explosion, qui a endommagé une partie de l’immeuble, est survenue quatre jours avant le 5e anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir.

La confrérie des Frères musulmans, dont est issu l’ancien président islamiste Mohamed Morsi destitué en juillet 2013, est interdite et proclamée « organisation terroriste ».

De nombreux hôtels sont situés dans le quartier Al-Haram, accueillant les touristes voulant visiter les pyramides de Guizeh toutes proches.

Laisser un commentaire