L’affaire du « forcené » de Valence… rien de grave… il semblerait…

Vendredi 1er janvier, vers 14H30, le jeune homme avait foncé à deux reprises sur les quatre soldats en faction devant la mosquée, provoquant une riposte des militaires.

L’agression s’est produite peu avant 15 heures aux abords de la mosquée du quartier des Fontbarlettes, très fréquentée en ce vendredi, jour de prière. Quatre soldats étaient alors chargés de la surveillance de ce lieu « où le culte se passe de manière apaisée », indique la préfecture. « Les militaires ont intimé l’ordre à la personne, après son premier assaut, d’arrêter son véhicule. Il a foncé une deuxième fois sur eux », précisait hier le secrétaire général de la préfecture qui a loué le « sang-froid » des soldats. Le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Défense ont également apporté leur soutien aux militaires. Après les tirs de défense, la 307 break rouge a fini sa course dans un fossé. Plusieurs vitres ont été brisées par les impacts de balle.

Blessé grièvement par balles vendredi par les militaires et opéré depuis, l’homme devrait se voir notifier sa mise en examen à l’hôpital, selon une source proche du dossier. Une information judiciaire pour « tentative d’homicide sur personnes dépositaires de l’autorité publique » devait être ouverte à Valence, juridiction pour l’heure chargée du dossier.

Lors de sa première audition, l’homme « n’a pas contesté la matérialité (des faits) et sa volonté effectivement de renverser les militaires, de les agresser, de les tuer peut-être aussi », comme il l’avait déclaré une première fois vendredi lors de sa prise en charge par les secouristes

« Sans antécédents pénaux » et « inconnu des services de renseignement », il aurait agi en solitaire et n’aurait pas jusqu’à présent de « lien particulier » avec une mouvance islamique, selon le parquet.

Et on appelle ça un forcené ???

Son avocat aura certainement loisir à lui trouver des circonstances atténuantes !

L’année commence bien !

Laisser un commentaire