Justice, immigration, laïcité… Le virage à droite d’Alain Juppé


L’Express
Justice, immigration, laïcité… Le virage à droite d’Alain Juppé
L’Express

Alain Juppé décline vingt propositions sur les questions régaliennes, dans un entretien au JDD. Martelant un discours de fermeté, le maire de Bordeaux souhaite notamment durcir les conditions du regroupement familial ou mieux encadrer l’acquisition de la nationalité française.

Alain Juppé a un problème. Candidat à la primaire à droite pour 2017, l’ancien Premier ministre est souvent dépeint par ses adversaires comme un centriste, dont la ligne politique n’épouserait pas la demande de fermeté exprimée par les électeurs des Républicains.

A dix mois de la primaire, le favori des sondages semble donc décidé à donner des gages à l’électorat conservateur. Dans un livre à paraître le 6 janvier, intitulé Pour un Etat fort, le maire de Bordeaux évoquera les questions régaliennes, particulièrement de sécurité et de lutte antiterroriste. Ce dimanche, il décline « vingt propositions clé » dans un entretien au JDD.

Des mesures qui témoignent d’un net virage à droite. En matière judiciaire, Alain Juppé se prononce pour le rétablissement des peines planchers, mesure emblématique du quinquennat de Nicolas Sarkozy et enterrée par l’Assemblée nationale en 2014. Prenant le contre-pied de la politique pénale de Christiane Taubira, il plaide pour la suppression des réductions automatiques de peines.

Durcir le regroupement familial

Dans cette optique, l’ancien Premier ministre juge nécessaire de construire 10 000 places supplémentaires en prison. « Un signal fort comme l’est ma préconisation de créer une police pénitentiaire chargée du renseignement, de la sécurité et des extractions de détenus », juge-t-il.

Alain Juppé affiche la même fermeté en matière d’immigration. Inspiré par le modèle canadien, il prône « un vote annuel par le Parlement de quotas d’immigration et un système par points permettant de qualifier les entrants« .

Il souhaite en outre durcir les conditions du regroupement familial. « Pour accueillir sa famille, il faudra avoir les revenus nécessaires,mais des revenus du travail et non une allocation chômage », considère-t-il. Pour assurer la reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière, Alain Juppé souhaite autoriser le placement des familles en rétention administrative, y compris les enfants. Refuser cette mesure, « c’est accepter que ces familles disparaissent dans la nature », tranche le maire de Bordeaux.

Délit d’entrave à la laïcité

Mais c’est une autre proposition qui risque de susciter la polémique. Alain Juppé souhaite que le droit du sol ne bénéficie plus aux enfants nés en France de parents étrangers en situation irrégulière. Ces enfants acquièrent aujourd’hui la nationalité française à leur majorité, sous condition de résidence.

Sur la question de la laïcité, l’ancien locataire de Matignon plaide pour la création d’un délit d’entrave à la laïcité dans les services publics. « Lorsque quelqu’un arrive aux urgences et qu’il n’y a pas de médecin femme disponible, on n’est pas fondé à s’opposer à ce qu’un médecin homme vous soigne », estime-t-il. Il rappelle cependant son opposition à la suppression des repas de substitution dans les cantines scolaires ou à l’interdiction du voile à l’université, marquant sa différence avec Nicolas Sarkozy.

Alors que la place de l’islam en France est au coeur du débat à droite, Alain Juppé souhaite instaurer un « pacte » avec les musulmans, relatif au financement des lieux de culte ou à la formation des imams. Enfin, le maire de Bordeaux se prononce pour une redéfinition de la légitime défense des forces de l’ordre et le rétablissement de la suspension des allocations familiales des parents d’enfants absentéistes. Une mesure qu’il souhaite étendre aux géniteurs de « petits trafiquants de drogue »

Un vrai changement, quoi ?

Un menteur qui revient au devant de la scène, vu qu’il est aujourd’hui bien côté dans les sondages.

Mais il va s’essouffler pépère, les présidentielles, c’est pas pour tout de suite ! Le chemin est encore long, et c’est pas un perdreau de l’année !

Tiens, au fait, un autre avait fait parler de lui … Tapie … déjà essoufflé lui ?

Depuis son annonce de retour, plus rien … ??

Laisser un commentaire