Déraillement meurtrier d’un TGV en Alsace samedi 14 novembre

Il serait presque passé inaperçu avec les attentats qui se sont déroulés à Paris, vendredi soir.

Le drame s’est produit samedi en début d’après-midi. Le train circulait sur une portion de la ligne du TGV-Est qui doit entrer en service commercial en avril 2016. Cette rame d’essais, bourrée d’instruments de mesures, file à 350 km/h. A bord, une équipe de 49 personnes parmi lesquelles des ingénieurs et techniciens de la SNCF mais aussi quelques invités. Alors qu’elle s’apprête à quitter la ligne à grande vitesse pour rejoindre le réseau classique et aborder la dernière ligne droite avant la gare de Strasbourg, la rame, composée de deux motrices, heurte la pile d’un pont, un ouvrage d’art qui enjambe le canal de la Marne au Rhin à hauteur de la petite commune d’Eckwersheim. Sous le choc, la rame prend feu et se disloque sur une partie de la berge tandis que la motrice de tête plonge dans le canal.

Trois enquêtes ont été ouvertes: celle des experts sécurité de la SNCF, qui sera livrée dans les 48 à 72 heures, celle du ministère des Transports et l’enquête judiciaire, conduite sous l’autorité du procureur de la République. «Toute conclusion hâtive a toutes les chances de se révéler fausse», a souligné Guillaume Pepy en excluant toutefois la piste terroriste.

L’accident a fait au moins 10 morts, 25 blessés en «urgence relative» et 12 en «urgence absolue» selon la préfecture du Bas-Rhin mais aussi cinq personnes portées disparues.
Des enfants se trouvaient à bord de ce TGV.

Cet article a 1 commentaire

  1. « Une rame d’essai TGV – avec des enfants à bord – a déraillé samedi sur une nouvelle portion de ligne du TGV Est pas encore en service. Le bilan s’élevait dimanche à 10 morts, 12 blessés en urgence absolue, 25 en urgence relative, selon la préfecture du Bas-Rhin. Les opérations de recherche se poursuivaient au lendemain de l’accident. »

    On est quand même en droit de se poser la question : que faisaient ces enfants, à bord d’une rame qui était en cours d’essais !

Laisser un commentaire