Le lendemain de l’attentat de Paris

Résumé, aujourd’hui, des événements d’hier soir, à aris.

Lu sur Le point :

Jamais la France n’avait connu telle scène de guerre. Des kamikazes dans sa capitale, des fusillades dans ses rues et sur ses terrasses de café. À la suite du drame qui s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi à Paris, l’état d’urgence a été décrété dans tout le pays par François Hollande. Anne Hidalgo, la maire de la capitale, conseille aux Parisiens de ne pas sortir de chez eux. Vendredi, trois ou quatre hommes ont pénétré au Bataclan, faisant au moins 82 morts, selon un bilan temporaire. Une prise d’otages d’au moins trois heures a eu lieu, avant que le Raid ne donne l’assaut vers minuit et demi. Au Stade de France, où avait lieu une rencontre amicale de football entre les Tricolores et l’Allemagne, une personne et trois kamikazes sont morts. Une première explosion a eu lieu à 21 h 20 aux abords du Stade de France. Le président François Hollande a été immédiatement évacué. Trois explosions ont retenti au total autour de l’enceinte sportive. Dans l’est de Paris, rue de Charonne, 18 personnes ont péri dans une scène de guerre. Des témoins évoquent des tirs pendant « deux, trois minutes », « des rafales ». À l’angle de la rue Bichat et de la rue Alibert (10e), une fusillade faisant 12 morts a éclaté sur la terrasse du restaurant Au Petit Cambodge. Rue de la Fontaine au roi, cinq personnes ont été abattues par plusieurs rafales d’une mitrailleuse automatique sur la terrasse d’une pizzeria, La Casa Nostra. Enfin, un kamikaze s’est fait sauter boulevard Voltaire.

 

Actuellement 14/11/15 à 10h16) sur BFMTV, on annonce 128 morts et 250 blessés.

 

L’état d’urgence étant déclaré sur tout le pays, pour toutes les manifestations sportives, les spectacles, les parcs d’attractions… les activités sont suspendues pour une durée d’au moins 12 jours.

 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. On peut se poser des questions aujourd’hui :

    Pourquoi n’a-t-on pas déclaré cet état d’urgence dès le 11 janvier, lors de l’attentat de Charlie Hebdo?
    De ce fait, les autres attentats auraient-ils pu être évités ? A-t-on cru que les terroristes auraient peur de nous après la manifestation « républicaine » ?

    7 janvier 2015 : attentat contre Charlie Hebdo, faisant 12 morts et 11 blessés ;
    8 janvier 2015 : fusillade à Montrouge, faisant 1 mort et 1 blessé.
    9 janvier 2015 : double prise d’otages à Dammartin-en-Goële et à Paris :
    Prise d’otage dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). Les deux auteurs ont pris en otage une personne et sont les terroristes de l’Attentat contre Charlie Hebdo. Le bilan fait état de la mort des 2 terroristes et d’un membre du GIGN blessé.
    Prise d’otage et fusillade dans un magasin casher porte de Vincennes, faisant plusieurs otages dont 4 morts et 6 blessés. L’auteur de l’acte terroriste est le même que celui de la fusillade à Montrouge ; il est mort dans l’assaut et deux blessés sont comptés dans les rangs du RAID et de la BRI.
    26 juin 2015 : attentat de Saint-Quentin-Fallavier, 1 mort, 2 blessés.
    21 août 2015 : Attentat du train Thalys.
    et hier Paris, le plus important des attentats. 128 morts, 250 blessés.

    Et maintenant (BFMTV 11h40) on nous rappelle que « l’on s’attendait depuis plusieurs mois à ce que des attaques multiples terroristes étaient envisagées ».
    Alors, pourquoi n’a-t-on rien fait pour éviter tout ça ?

    Aujourd’hui, on annonce que la France est en guerre contre le terrorisme. C’est une sage décision.

    On peut aussi se rendre compte que c’est parsonnellement vers la France que ces attentats étaient dirigés et pas vers l’Europe.
    Aujourd’hui, le terrorisme a réussi à s’infiltrer sur notre pays, jusqu’au coeur de la capitale.

    Nous devons mettre en place tous les moyens nécessaires pour sécuriser notre pays le plus rapidement possible. N’oublions pas que dans un peu plus d’un mois, nous serons en période de fêtes de fin d’année.

    11H51 L’Etat Islamique, Daech, vient de revendiquer les attentats d’hier soir à Paris.

  2. Actuellement sur BFMTV, le point sur le bilan :
    au moins 129 morts à Paris (89 ont trouvé la mort lors de la prise d’otages au Bataclan),
    352 blessés dont 99 en état d’urgence extrême.
    7 terroristes sont mort, dont 3 lors de l’assault de la BRI dans la Bataclan .
    Bilan malheureusement provisoire et évolutif.

    Dans la journée, plusieurs arrestations, dans un véhicules, en relation avec la prise d’otages au Bataclan ont été effectuéess à Bruxelles, en Belgique.

Laisser un commentaire