La claque en retour

Oui, une vraie claque !

Ce matin, suite à l’annonce d’hier de Monsieur Valls appelant à « une alliance des listes socialistes avec les listes Les Républicains dans l’entre-deux tours des élections régionales là où le Front national pourrait l’emporter. », la réponse de tous est très claire :

L’ex-Premier ministre François Fillon : « C’est une idée qui n’a aucun sens. Le Front national monte parce que les Français sont insatisfaits de leur vie quotidienne. »

Du côté des anciens alliés du Parti socialiste, la proposition de Manuel Valls suscite de la stupéfaction. «Je ne l’ai jamais entendu l’exprimer publiquement mais si c’était le cas ce serait un peu vertigineux», a déclaré ce jeudi sur RTL Cécile Duflot.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis a appelé jeudi « tous les socialistes », y compris Manuel Valls, à la « cohérence » et à « se concentrer sur le premier tour ». « Je n’ai pas l’habitude de mettre mon caleçon après mon pantalon », a-t-il déclaré sur RFI. « Il faut faire les choses dans l’ordre. Il y a un premier tour et un deuxième tour. J’appelle l’ensemble des socialistes à se concentrer sur le premier tour.

Pierre de Saintignon​, tête de liste socialiste en Nord Pas-de-Calais / Picardie, a carrément demandé au Premier ministre ‘ »d’arrêter de tenir des propos qui nuisent à ma campagne ».

Beau coup de communication !

Laisser un commentaire