Stratégies politiciennes

Les stratégies politiciennes bien étudiées et appliquées « au bon moment et au bon endroit » ont le même impact sur le peuple que la Rumeur !

Oui, la Rumeur, celle-la même que celle du Corbeau ! Celle qui ne dit pas beaucoup mais laisse supposer bien des choses. Celle qui fait parler et accuser l’innocent avant que des preuves ne soient apportées. Celle qui fait condamner l’innocent sans qu’il ne puisse se défendre ! Celle qui prend naissance bien souvent dans un article de presse ou dans les mots de politiques.

Aujourd’hui, alors que depuis des semaines, Droite et Gauche juraient qu’ils n’y aurait jamais d’accords entre eux lors des prochaines élections, on en est à « ne pas exclure une alliance » !

A la une de Libération (ici : http://www.liberation.fr/france/2015/11/11/pour-valls-la-fusion-de-tous-les-republicains-face-au-fn_1412625 ), on a pu même lire :

 Pour Valls, la «fusion» de tous les «républicains» face au FN ?

Après l’option désistement, celle de la fusion. Le Premier ministre, Manuel Valls, n’exclut pas une alliance des listes socialistes avec les listes Les Républicains dans l’entre-deux tours des élections régionales là où le Front national pourrait l’emporter. Une option toujours repoussée tant par les dirigeants de gauche comme de droite, paniquées à l’idée de confirmer les attaques du parti de Marine Le Pen sur le «système UMPS». «Il faut étudier toutes les hypothèses, confirme à Libération l’entourage du Premier ministre à Matignon, y compris celle d’un FN tellement haut qu’un simple retrait d’une ou l’autre des listes ne suffirait pas.»

La tactique est toujours la même vis-à-vis du Front National. On ressort les vieux démons. Des mots qui font peur, des mots forts : racisme, xénophobie, extrême droite…

Et on les associe facilement au Front National, parce qu’on se rappelle de ses débuts, et que c’est régulièrement qu’on en parle. Oui, il n’y a pas une année sans qu’on ne trouve un article dans un journal ou une émission de télévision qui ne fasse cette association. De ce fait, ça ne fait que la pérenniser, même si les choses ont changées.

Il y a pourtant eu des signes de changement, mais ceux-ci n’ont été, par la presse et les politiques, présentés comme des subterfuges voulant faire croire à ce changement. Pourtant les faits sont bien là.

 Depuis que Marine Le Pen est arrivée à la tête du mouvement, des changements importants ont été apportés. Plusieurs acteurs importants ont été évincés du mouvement à cause de leurs propos racistes ou xénéphobes :

Pourquoi cette stratégie ?

Depuis plus de quarante ans, la Gauche et la Droite se partagent la quasi-totalité des suffrages lors des élections, donc ils remportent à eux deux le droit de gouverner notre pays.

Mais, depuis plusieurs années (principalement depuis que Marine Le Pen est là), le Front National développe des idées vers lesquelles de plus en plus de français se tournent. Ce sont des idées, des thèmes qui n’ont plus les mêmes bases que ceux du mouvement à ses débuts.

Alors, Droite et Gauche ont peur de perdre beaucoup si jamais le Front National devait arriver en seconde place sur l’échiquier politique de la France.

Les petits partis et mouvements jouent aussi le jeu de cultiver cette peur, tout simplement parce qu’ils voudraient bien pouvoir faire partie d’accords si les « Grands » ont besoin de leurs électeurs. Un peu comme les écologistes qui sont plutôt prêts à « collaborer » avec la Gauche (Alors que l’écologie ne devrait pas avoir de préférence politique).

Il y a aussi un point important dans la stratégie politicienne actuelle :

C’est celui de qualifier une proposition du Front National comme inacceptable et de la reprendre en son nom quelques jours plus tard. Par exemple, dire que la demande du Front National de remettre en place le contrôle aux frontières est une proposition raciste, xénophobe pour ensuite entendre que Monsieur Hollande et Madame Merkel voulaient aider la Turquie pour les aider à « garder » les migrants chez eux ! (Et donc la demande de la levée de l’accrod de l’Espace Schengen).

Le 14 septembre, on peut lire dans l’Express : « Angela Merkel a annoncé dimanche le rétablissement des contrôles aux frontières avec l’Autriche, pour faire face à l’afflux de réfugiés à destination de Munich. La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé dimanche le rétablissement provisoire des contrôles aux frontières avec l’Autriche, afin de gérer l’afflux de migrants. Une décision à l’encontre des accords de Schengen? » . La page de l’Express ici.

Belle preuve de retournement de situation ! Et nombreux sont ces coups fumeux réalisés à Gauche comme à Droite !

A vous de vous faire votre opinion.

Une chose est sure : Messieurs les politiciens, quand vous partez en guerre vers le candidat d’un autre parti parce qu’il obtient une bonne place dans les sondages, c’est en fait vers ses électeurs que vous allez. Ce sont eux que vous vous permettez d’insulter. Ne vous étonnez donc pas du fait que vous deveniez de plus en plus impopulaires.

 Aujourd’hui, Le Front National n’étant plus allié avec les mouvements d’Extrêmes Droite et étant clairement anti-raciste (bien que beaucoup veulent encore le faire croire), on peut raisonnablement admettre que son programme est le plus proche de ce qu’aurait été celui d’un mouvement Gaulliste.

Le plus simple pour le vérifier est encore d’aller sur le site officiel du FN, ou celui du Rassemblement Bleu Marine. On peut y lire, par exemple :
Tous les citoyens français sans distinction d’origine, de race ou de religion sont égaux devant la loi.
Le droit de vote est indissociable de la nationalité française. Ici.

Laisser un commentaire